Menu

La grenouille avait raison

James Thierrée

arts mêlés  — 

normal 20 / réduit 16 € 
réduit + 14 / - 12 ans 10 € 
+ abonnés et groupes 

 

durée : 1h15 

La grenouille avait raison

James Thierrée

arts mêlés  — 

normal 20 / réduit 16 € 
réduit + 14 / - 12 ans 10 € 
+ abonnés et groupes 

 

durée : 1h15 

#}

création avril 2016 au Théâtre de Carouge - Suisse
PREMIÈRES DATES FRANÇAISES À L'ARC
jeudi 19, vendredi 20 et samedi 21 mai à 20h30

REPRÉSENTATION SUPPLÉMENTAIRE

Devant le succés rencontré pour ce spectacle, une représentation supplémentaire est ouverte jeudi 19 mai à 20h30.

Places disponibles directement sur notre billetterie en ligne ou par téléphone au 03 85 55 13 11.
 

Si vous faites partie du Conservatoire du Creusot, des places sont également disponibles sur inscription au 03 85 77 58 63.

 

Le Creusot : James Thierrée en résidence à L'Arc pour créer son nouveau spectacle

​C'est toujours une chance d’être emporté par la tornade d'une création de James Thierrée. Et vous serez dans les premiers à profiter de ce nouveau spectacle. Au programme, une joute théâtrale et chorégraphique sur les liens du sang et l'amour familial avec James Thierrée et quatre complices.

« La grenouille avait raison. Pourquoi ? Je n’en sais rien. (...) Avec ce spectacle, il y a de minuscules mystères qui vont en avaler de grands, cela est clair.  On parlera par détour d’une créature souterraine qui, curieuse des hommes, leur fit confiance et fut trahie, son cœur brisé. On imaginera en représailles une fratrie kidnappée et emprisonnée, sous  la surveillance d’un kaléidoscope caractériel.  Et pour finir on trempera nos pieds fourbus dans le lavoir - ascenseur révélateur d’aspirations.

Je fais du théâtre pour ne pas avoir à expliquer ce qui remue à l’intérieur, plutôt  pour rôder autour. Donc rôdons si vous le voulez bien. Vivons ensemble, ici, quelques instants, des choses insensées qui ont peut être du sens, à l’horizon du bout de notre nez. 

La grenouille nous le dira. » James Thierrée

 

VUS À L'ARC La symphonie du hanneton, Raoul, Tabac rouge 


Crédits photos : Serge Picard (portrait de James Thierrée) / Jérôme Bosch (détail du Jardin des délices)